pour prendre rendez-vous (70€/consultation): +32 2 660 21 00 Prendre rendez-vous en ligne

Comment conserver son désir malgré le froid?

Il fait froid, on rêve simplement d’enfiler un gros pyjama, de boire une tisane et de se blottir sous la couette. L’hiver est-elle une saison tue l’amour ? Alexandra Hubin, sexologue, fait monter la température ! Comment gagner, degré par degré, du plaisir par temps de gèle ?

DEGRE 1 : ON MANGE EROTIQUE ! 
Puisqu’en hiver, on ne veut pas sortir, optons pour des repas érotiques à la maison, qui vont titiller nos sens et nous exciter ! 
Et même si tous ces aliments aphrodisiaques demanderaient d’en ingurgiter des quantités pour des effets fous et qu’aucune étude, à part sur le ginseng, ne prouve réellement leurs bienfaits érotiques, on retient une chose : dès lors qu’on les convoque autour d’une table, dans une ambiance complice, chaude, agréable, ils nous boosteront ! Il suffit d’y croire et de monter le scénario idéal !

DEGRE 2 : ON UTILISE DES PRODUITS CHAUFFANTS !
Puisqu’en hiver, on a les mains froides, optons pour des produits érotiques… tout chauds !
Lubrifiants chauffants, huile de massage chauffante, sextoys chauffants… voilà de quoi se donner rendez-vous dans la chambre vite fait bien fait pour gagner en température ! On n’oublie pas de monter le chauffage dans la chambre avant de s’y rendre et puis on ose des préliminaires lents à base de massages qui réchauffent

DEGRE 3 : ON SE CACHE SOUS LA COUETTE ! 
Puisqu’on craint d’avoir froid, rien ne nous empêche de nous planquer sous la couette, réellement !
On se donne rendez-vous sous une couche de couverture, et on prend le temps de se déshabiller… inutile d’aller trop vite si les draps sont gelés. On attend que nos corps se réchauffent l’un contre l’autre, que l’excitation monte suffisamment pour que retirer un vêtement ne nous frigorifie pas. Et puis, rien ne nous oblige à être nus ! Faire l’amour à moitié habillé c’est très excitant. On garde son tee-shirt, son pantalon aux genoux, ses grandes chaussettes…

 

cliquez ici pour lancer la vidéo
Photo: Martin Godefroid

Share This