+32 2 660 21 00 | Prendre rendez-vous en ligne - Consultation: 70€

Lorsque deux personnes s’aiment, nous pourrions penser qu’il est très facile de tout se dire et d’exprimer ses angoisses, ses choix, ses envies en matière de sexualité… Hélas, ce n’est pas toujours le cas.

Débattons de l’importance d’en parler et des moyens concrets pour y parvenir.

Pourquoi en parler?

Les sentiments amoureux et l’épanouissement sexuel ne vont pas systématiquement de paire. L’harmonie sexuelle entre deux partenaires doit, généralement, passer par une période d’apprentissage plus ou moins longue au cours de laquelle l’un comme l’autre doivent apprendre à mieux se connaître, à se découvrir, à échanger leurs émotions, à savoir ce qu’ils désirent expérimenter ensemble, à savourer le plaisir sexuel pour soi mais à travers l’autre, en complicité avec l’autre.

 

Pourquoi est-il plus difficile de parler que d’avoir une relation sexuelle?

Les raisons sont multiples. Cela est souvent lié à notre éducation, parfois à cause d’une mauvaise expérience, de la peur de vexer l’autre, d’un manque de confiance en soi, d’une auto censure, … Il revient à chacun d’effectuer son analyse afin de connaître ses faiblesses et de les surmonter.

Toute vérité est-elle bonne à dire ?

Oui, oui et oui, même si ce n’est pas toujours facile. Dire, par exemple : ” je traverse actuellement une période où je n’ai plus de désir sexuel pour toi” n’est pas évidente ; de la même manière, dire à son partenaire “Je me sens mal à l’aise car je trouve que tu éjacules trop rapidement et j’aimerais en parler” n’est pas facile non plus.

Mais, une chose est sûre ; c’est se comporter en adulte et considérer l’autre comme un adulte. C’est faire confiance dans la capacité de son couple à affontrer cette difficulté et à en ressortir grandi. Préférer se voiler la face et ne pas affronter les difficultés revient à déposer les armes avant même d’avoir cherché une manière de vaincre ce problème. Et si ce problème persiste, il créera inévitablement des frustrations au sein du couple et risquera de venir miner, à plus ou moins long terme, l’ensemble de la relation.

Cependant, il est aussi très important de partager ce qui est bon, car ce sont les bonnes choses qui nourrissent l’amour. La communication sexuelle sera d’autant plus profonde et constructive si une place égale est faite tant à l’expression des moments agréables qu’aux aspects difficiles. Le piège serait de penser que ce qui ne pose pas de problème ne mérite pas d’être dit. Ne minimisez pas les “caresses positives”!

Plus un couple consacrera du temps pour parler des éléments positifs, plus il lui sera facile de parler des choses qui vont mal. Dans un couple qui ne communique que pour aborder les difficultés, le risque de voir le partenaire critiqué adopter une position défensive est élevé.

Une multitude de “caresses verbales positives” peuvent être dites telles que “j’aime comme tu me caresses”, “j’aime être dans tes bras”, “j’aime ton odeur” ou encore “j’aime la forme de ton sexe”.

Comment surmonter nos peurs pour oser aborder le sujet?

Nous sommes tous très fragiles lorsqu’il s’agit d’évoquer nos compétences sexuelles. Il est donc essentiel de communiquer avec respect, compréhension et égards.

Alexandra Hubin nous expose 3 étapes sexopositives pour faire passer les messages sans vexer notre moitié dans l’émission Sans Chichis (RTBF). Cliquez pour voir la vidéo.

(1) Commencez par préparer le terrain en mettant en avant le positif:
Il est beaucoup plus facile d’aborder les sujets difficiles dans un contexte positif!

(2) Privilégiez le langage du corps:
Rien de tel que d’utiliser les gémissements pour montrer à l’autre les gestes qui plaisent. Et pour ceux qui nous conviennent moins, autant déplacer la main que de lui dire platement “je n’aime pas ça!”… Formulation plutôt “tue l’amour”!

(3) Préparez à l’avance la discussion:
Le choix des mots, du lieu et du moment est important pour ménager les susceptibilités. Pensons-y.

 

Pour prendre rendez-vous: +32 2 660 21 00 Prendre rendez-vous en ligneConsultation: 70€