+32 2 660 21 00pour prendre rendez-vous (70€/consultation)

La fréquence : fausse question, ou vrai baromètre du couple?

Combien de fois par mois faut-il faire l’amour ? Grande question qui résonne souvent entre les murs des cabinets des sexologues… La réponse ? Pas si simple. D’autant que notre libido fluctue selon les périodes de notre vie, notre état santé, et même les conditions climatiques.

La plupart des couples s’inquiètent, à un moment donné ou à un autre de leur vie, de la fréquence de leurs rapports sexuels. Il est vrai qu’après les débuts tout feu tout flamme, la cadence diminue souvent au fur et à mesure que le couple s’installe. Et fluctue parfois fortement selon les événements que les partenaires traversent : une grossesse, un déménagement, une réorientation professionnelle ou même une variation de climat, n’importe quel changement peut chambouler le rythme sexuel du couple.

Ces inquiétudes reposent en général sur la croyance que plus un couple fait l’amour, plus il est heureux. C’est l’image que véhicule notre société, les médias, et la rumeur : l’activité sexuelle est le baromètre de l’état de santé de notre intimité. Un postulat que vient de mettre à mal une étude américaine parue dans la revue Social Psychological and Personality Science : apparemment, un rapport sexuel par semaine suffirait pour faire le bonheur des couples engagés dans une relation de long terme.

Les scientifiques se sont basés sur des études réalisées sur plus de 30.000 Américains au cours des 40 dernières années. Cela leur a permis d’établir que si avoir des rapports sexuels fréquents est considéré comme source de plus de bonheur, cela devient moins vrai lorsque la fréquence dépasse une fois par semaine. En d’autres termes, une fois par semaine serait une cadence suffisante pour être heureux en couple, même si un petit extra semble toujours faire plaisir.

Ce résultat serait-il une piste de réponse à cette grande question du rythme idéal ? Pas vraiment : les chercheurs insistent sur le fait qu’ils n’avaient pas comme but de montrer un lien de cause à effet entre bonheur et fréquence. On ne sait donc si c’est la cadence hebdomadaire qui fait le bonheur ou si c’est le bonheur qui rend la cadence satisfaisante.

Bref, on n’en connaît pas plus concernant le chiffre magique… Simplement, comme le souligne la psychologue responsable de l’étude, ces résultats suggèrent qu’il n’est pas nécessaire de faire l’amour à tour de bras pour maintenir le bonheur dans son couple, même si cela peut y contribuer.

La sexothérapie est à envisager uniquement si le couple est en souffrance face à une niveau de désir différent. Notre équipe SexoPositive dispense une série d’informations utiles et enseigne des moyens concrets permettant de stimuler le désir sexuel. 

Et pour ceux qui n’ont pas l’envie ou la possibilité de consulter un sexologue, l’équipe a mis au point des programmes à distance dont un concerne les apprentissages permettant de cultiver un désir sexuel sans ressentir de pression. 

En attendant, cet article devrait vous intéresser: Comment expliquer le manque de désir? . 

Share This
Pour prendre rendez-vous: +32 2 660 21 00 Consultation: 70€