pour prendre rendez-vous (70€/consultation): +32 2 660 21 00 Prendre rendez-vous en ligne

Pannes épisodiques ou dysfonction érectile?

Une panne de temps en temps n’a rien de dramatique!

Comme à toutes les autres activités physiques, il nous arrive d’être moins en forme. Stress et fatigue en sont souvent responsables. Après quelques nuits de sommeil, l’érection est à nouveau suffisante. Dans ce cas de figure, il n’y a donc aucune raison de s’inquiéter. Au contraire, comme l’illustre Pad’R, il vaut mieux le prendre avec humour.

 

 

Et si c’était une dysfonction érectile?

Une dysfonction érectile, également appelée trouble de l’érection et impuissance, est quant à elle une difficulté sexuelle consistant en une incapacité, fréquente et persistante, à atteindre ou à maintenir une érection jusqu’à la fin d’une activité sexuelle.

Nous pouvons observer différents types de dysfonctions érectiles :

  • un ramollissement de la verge lors des tentatives de pénétration ou pendant l’acte sexuel;
  • des érections semi-molles ou semi-rigides dès le début des relations sexuelles;
  • une absence totale d’érection (anérection).

Une autre distinction:

  • Globale si la dysfonction persiste indépendamment des circonstances et des partenaires.
  • Circonstancielle si la dysfonction n’apparaît que dans certaines circonstances (en fonction du partenaire, du lieu, de la position, …)

logoseul_nbNotre SexoPosiTip

Si vous reconnaissez les symptômes d’une dysfonction érectile, n’attendez pas trop pour réagir. En trois étapes:

  1. Tentez de repérer les différents facteurs pouvant engendrer votre difficulté à l’aide du tableau.
  2. Consultez un urologue. Son rôle est de relever d’éventuelles causes physiologiques et de vous proposer, si nécessaire, le traitement pharmacologique approprié.
  3. Consultez un sexologue pour envisager le traitement sexologique. Celui-ci a de l’intérêt si les causes des problèmes d’érection dépassent ou accompagnent l’un ou l’autre facteurs physiologiques.
Share This