+32 2 660 21 00 | Prendre rendez-vous en ligne - Consultation: 70€

Pénétration impossible

Certaines femmes souffrent d’une impossibilité de pénétration vaginale. Les sexologues et les médecins nomment cela le VAGINISME.

Il s’agit d’une contraction involontaire des muscles pubococcygiens à l’approche d’une pénétration vaginale. En d’autres termes, c’est un resserrement réflexe des muscles du plancher pelvien lors de tentatives d’insertion d’un doigt et/ou du pénis de son partenaire dans le vagin. L’acte sexuel est ainsi impossible. La contraction peut aussi être déclenchée par une pénétration imaginaire ou anticipée.

L’impossibilité de pénétration vaginale n’est cependant pas toujours incompatible avec la vie de couple. Certains couples développent une sexualité de plaisir sans pénétration et vivent ainsi pendant plusieurs années. Souvent, c’est le désir d’avoir un enfant qui les amène à consulter un médecin ou un sexologue.

 

Y a-t’il différents types de vaginisme?

Le vaginisme peut être dit :
Primaire si le corps interdit depuis toujours la pénétration vaginale
Secondaire s’il survient alors que l’activité sexuelle était vécue jusqu’à présent de façon satisfaisante

Il peut aussi être :
Global si aucune circonstance ne permet de parvenir à une pénétration vaginale que ce soit avec un pénis, un doigt, un spéculum, un tampon, …
Circonstanciel si le vaginisme est lié à la seule tentative d’introduction du pénis

 

Quelles en sont les causes?

Plusieurs facteurs influencent l’impossibilité de pénétration, tant des facteurs individuels (éducation reçue, culture, âge, religion, état de santé, …) que relationnels (conflits conjugaux, communication pauvre sur les plans affectif et sexuel, durée de la relation amoureuse, …).

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

Les traitements du vaginisme

Le vaginisme étant un processus psycho-physiologique complexe qui empêche toute pénétration vaginale, il est essentiel de chercher les solutions non seulement du côté psycho-sexologique mais également du côté médical.

Le mieux à faire est de suivre sa première impression et de commencer l’investigation dans la direction qui vous semble la plus accessible. Si vous préférez en parler, débutez par une consultation sexologique, et si au contraire vous êtes plus rassurée de commencer par un examen gynécologique, faites-le! Suivez votre instinct.

Les sexologues positifs vous conseille vivement de prévenir le gynécologue au début de la consultation! En effet, pour détecter une événtuelle anomalie, le médecin n’a pas besoin de faire un examen complet si la patiente ne le sent pas. Une observation superficielle de la vulve lui permettra de poser son diagnostique et de prescrire un traitement si nécessaire.

Le traitement sexopositif propose, entre autre, une série d’informations utiles et enseigne des techniques permettant à la patiente d’être plus détendue, le but n’étant pas de forcer le passage mais bien de pouvoir vivre une sexualité plaisante avec son partenaire.

Pour en parler en toute discrétion : n’hésitez pas à prendre rdv

Pour suivre un programme SexoPositive à distance, suivez le lien

Pour prendre rendez-vous: +32 2 660 21 00 Prendre rendez-vous en ligneConsultation: 70€